Le projet
quoi qui comment ensuite quand
Le chant des brise-si
 
 


Parce que même quand on croit avoir tout expliqué, on n'est jamais totalement clair... En vrac et à mesure, il est répondu ici à vos questions, les pertinentes et les impertinentes !

Comment se procurer le livre Le chant des brise-si ?
Dans un premier temps lors de la soirée du 28 novembre à Palaiseau, nous contacter par mail ou au au +33 (0) 1 69 31 56 28 pour toutes questions de diffusion ultérieure.

Comment se fait-il que ce site n'ait pas été mis à jour depuis le printemps 2003 ?
De mars à novembre 2003, ce site a fait l'objet de très fréquentes mises à jour. La page de sommaire annonce la dernière actualité. Vous avez certaienement mis en favori une mauvaise adresse ou votre navigateur n'est pas réglé pour mettre à jour les pages en cache, réparez vite cela !

Mon texte était excellent, pour preuve la patrouille de lecture en avait retenu des extraits dans ses coups de cœur, mais je n'en trouve pas trace dans le texte final, je suis déçu et mécontent.
Malgré son souci de produire un assemblage final représentatif de la masse des contributions, François Chaffin a fatalement sacrifié des passages, soit qu'ils ne passaient pas bien le cap de la restitution orale, soit qu'ils ne s'intégraient pas aisément dans le meccano final. Telle était la règle du jeu annoncée. Une telle "injustice" n'est en rien une remise en cause des qualités de votre texte.

Je voudrais accéder aux archives.
En bas de chaque page de présentation des contributions ou des sélections figure un mini-sommaire permettant de naviguer dans les différents volumes. Pour vous faciliter la tâche, le voici ici-même :
Toutes les sélections de la patrouille de lecture
 # 1  (6 mai)
 # 2  (21 mai)
 # 3 
(04 juin)
 # 4 
(24 juin)
 # 5  (20 juillet)
 # 6  (août, à venir)

L'intégrale des contributions reçues
 vol.1  (mi-mars à début mai)
 vol.2  (courant mai)
 vol.3  (fin mai à début juillet, date de clôture)

J'ai envoyé ma contribution depuis plusieurs jours mais je ne la vois pas en ligne.
Toutes les contributions reçues avant le 10 juillet ont été publiées, il se peut toutefois que la patrouille n'ait pu se pencher sur les textes retardataires. Une session de rattrapage aura lieu au cours de l'été !

Je ne trouve nulle part le règlement du concours.
Plus que d'un concours, il s'agit d'un atelier ; plus qu'un règlement formel, il s'agit donc d'un mode opératoire, qui est détaillé sur plusieurs pages à la rubrique le projet. Le bulletin de participation en reprend les grandes lignes et existe sous forme de PDF imprimable que vous pouvez charger en cliquant ci-contre :Formulaire à télécharger

Les enfants peuvent-ils participer ?
Bien sûr, que ce soit à titre individuel ou dans le cadre d'un travail collectif. Leurs participations seront présentées à égalité avec les autres. L'appel à participer existe d'ailleurs sous une forme plus accessible au jeune public, relayée par Mots Garous, la section du site Ecrits-Vains dédiée à l'écriture par et  pour enfants et adolescents.

J’ai un texte en chantier mais crains qu’il ne soit pas tout à fait prêt le 30 juin (date limite annoncée pour les contributions).
Un délai de grâce d'une dizaine de jours sera accordé aux contributions retardataires. Au-delà de cette date, vos contributions ne pourront plus être étudiées par la Patrouille.

Je voudrais des renseignements sur la vie culturelle à Palaiseau.
Pour tous renseignements sortant du cadre de la Fabrique d'Ecriture, veuillez contacter directement la Direction du développement culturel au 01 69 31 56 28.

Je ne vois aucun texte long parmi les contributions que vous présentez sur votre site : ne faites-vous que tronquer ce que vous recevez ? N’y a-t-il aucun texte complet à se mettre sous l’œil?
A la rubrique On a remarqué, nous ne publions que les extraits sélectionnés par la patrouille de lecture. Par contre, à la rubrique On a reçu, nous ne tronquons absolument rien. Pour lire l'intégrale de chaque texte, il faut simplement cliquer sur les points de suspension qui ponctuent les amorces... 

Faut-il donner un titre à son texte ? Ne pas en donner ?
On fait comme on veut. Lors de la publication en ligne, le titre est mentionné quand il existe, sinon on se contente de mentionner l'auteur et le pays d'origine.

Si notre texte est choisi pour être inclu dans la "fresque" finale, est-il toujours possible, après, de le proposer à un éditeur (par exemple, de l'inclure dans un recueil de nouvelles) ? 
Bien entendu. S'il vous est demandé de renoncer au paiement de droits d'auteur de la part de la Fabrique, en aucun cas cela n'aliène votre droit d'être publié ailleurs.

J'écris, je dispose d'un site personnel et je souhaite vous proposer un échange de liens.
Nous ne listons que des sites collectifs traitant essentiellement des écritures vivantes, d'ailleurs plus sur le mode du coup de cœur que de l'échange de liens. Lister les sites personnels risquerait de devenir pléthorique (il y a de nombreux annuaires qui s'en chargent). Et puis cela constituerait un traitement de faveur injuste vis-à-vis des participants ne disposant pas de site, alorqs qu'à ce stade nous tenons à ce que tous les textes soient présentés sur un plan de stricte égalité.

La formule "Si j'étais le monde..." est-elle obligatoire au début du texte ?
Oui, c'est même la seule contrainte non négociable !

La formule "... mais je ne suis qu'un homme" doit-elle constituer les derniers mots du texte ?
Selon votre approche, ce sera une formule de rebond, une articulation dialectique ou une formule de clôture. Certains même prendront la liberté de s'en passer tant cette évidence les intéressera peu...

Je n'ai pas compris : "écrire comme les choses ni les gens ne durent dans le sens du rêve et s'attardent dans de rachitiques ordinaires". Si la réponse est vraiment trop bête, ne me répondez pas (sic).
Le texte de présentation du projet (plaquette papier ou site) n'a pas la rigueur d'un sujet d'examen. En marge de la consigne d'écriture clairement identifiable, on s'est laissé aller à suggérer une liberté de ton convenant à un sujet sur l'Utopie. Avec le risque de ne pas faire l'unanimité ou de dérouter les habitués des concours littéraires. Chacun participera sur le mode décriture qu'il affectionne, la poésie n'est pas de rigueur !

 

nt
Home

 page précédente | sommaire | prélude | faq | le projet | lectures/écritures | connexions | lendemains | mail